Toutes les catégories

Lesindependantes : créez vos fringues en ligne vous-même!



L'histoire d'Audeline et Juliette : ça pourrait sonner comme un joli titre de film ou de roman, mais là c'est une histoire "pour de vrai". Et une belle encore! Le concept proposé de ces deux sympathiques "startepeuses", c'est la conception en ligne de vêtements selon vos goûts. Un projet qui arrivera bientôt à maturité et dans lequel le cabinet a été appelé à vérifier des dispositions contractuelles et à rédiger les conditions générales qui permettront la collaboration avec les couturiers et couturières amenés à assembler les vêtements que, vous, millions de clients en délire, auront « designé ». Fabrication française garantie!... de nos jours ça mérite un coup de projecteur. Le lancement est prévu pour bientôt et en attendant, vous pouvez découvrir en vidéo le principe de fonctionnement qui vous permettra bientôt de concurrencer Karl Lagerfeld et consorts… Jetez vos fringues, les Indépendantes vont vous rhabiller!
 

Lire la suite

Mon essai de la Tesla modèle S.




Il est des week-ends qui commencent mieux que d’autres. Des réveils matinaux qui loin de vous contraindre vous mettent de bonne humeur. Rares sont en effet les occasions de concilier toutes ses passions en une seule rencontre. C’est pourtant ce que m’a permis de faire la TESLA modèle S que j’ai pu essayer ce matin. Passionné d’automobiles et de nouvelles technologies, comment ne pas voir dans ce véhicule la parfaite confluence entre nouvelles technologies et automobile ? La TESLA n’est pas qu’une voiture technologiquement très avancée. Elle est le maillon qui relit l’automobile d’aujourd’hui à l’automobile de demain. Un trait d’union dont les livres d’histoire retiendront la trace dans un « demain » particulièrement proche.

Lire la suite

Ambition numérique : contribuez...si vous pouvez!




Certes on ne va pas en faire un fromage, mais petit coup de gueule quand même s'agissant de l'organisation Atelier-Relais CNNum Montpellier sur la thématique "La société face à la métamorphose numérique". Premier point à l'attention des organisateurs : un scoop : certaines personnes intéressées au numérique bossent le jeudi après-midi! Oui je sais, c'est un truc de fou, presque une vue de l'esprit, mais non, désolé, beaucoup de gens n'ont pas vocation à pouvoir prendre un après-midi auprès de leur patron pour une conférence. Et pourtant elles aimeraient probablement contribuer, pas seulement derrière un clavier, mais en rencontrant des vrais gens de la vraie vie. Même ceux qui, eux, peuvent se barrer de leur boulot sans difficulté au beau milieu de la semaine. Mais quand de surcroît, ces gens de bonne volonté vont d'abord à Antigone au club de la presse pour apprendre que finalement la conférence, en raison d'une trop forte affluence (bon alors, non,  personne ne bosse le jeudi donc...) a été déplacée aux salons du Belvédère au Corum, ça fait râler parce que c'est pas à côté, on bougonne mais on fait l'effort. Puis quand arrivé sur ce nouveau lieu on voit une affiche indiquant que... finalement... c'est pas là mais dans un café, là on finit par plus rigoler du tout et rentrer au boulot. Ce qu'en l'occurrence je viens de faire. Alors dans mon cas c'est pas très grave parce que le patron c'est moi, mais c'est quand même très frustrant.  Organiser son agenda pour assister à des moments qui suscitent de l'intérêt ça suppose quand même en contrepartie un minimum de sérieux vis à vis de ceux qui bossent mais prennent malgré tout leurs dispositions pour venir et se retrouvent confrontés à une chasse au trésor. C'est nul et c'est vraiment, mais alors vraiment, très énervant. 
 

Lire la suite

Renault Zoé : quand le juridique pourrait venir au secours de l’économique.




Les propositions de véhicules électriques restent encore aujourd’hui particulièrement réduites même si elles ont récemment explosé. Pourtant l’énorme succès des véhicules hybrides démontre l’intérêt du public pour ce type de solutions. Les constructeurs prestigieux, prenant la suite de Lexus, poussent désormais un concept que la marque japonaise premium de Toyota a réussi à faire entrer dans les mœurs en proposant une autonomie revue considérablement à la hausse pour les véhicules proposés et surtout en offrant la possibilité de les recharger. Ainsi Porsche avec son Cayenne ou sa Panamera hybrides rechargeables dont l’autonomie en tout électrique frôle les 40km… Mais avant que ces solutions ne se démocratisent totalement, on ne peut que s’interroger sur l’absence d’un outil juridique très simple qui permettrait de faire croître de manière significative la vente de ce type de solutions.

Lire la suite

Le Bon Coin modifie ses tarifs : quid des risques juridiques liés à la dépendance économique des utilisateurs?



Le Bon Coin vient récemment de modifier ses tarifs et cela provoque sur la webosphère un petit séisme économique. Nombreux sont en effet les TPE, PME ou indépendants à utiliser des plateformes de ce type pour écouler leurs biens et services, bénéficiant par ce biais de l'économie d'avoir à développer leurs propres outils. Mais ce fait divers vient rappeler que le phénomène de dépendance économique qui peut découler de ces rapports contractuels doivent être anticipés avec sérieux par les avocats rédacteurs de CGV. A défaut de l'avoir fait, le risque est en effet grand de voir la responsabilité contractuelle de l'entreprise mettant à disposition sa plateforme être engagée. Les dommages-intérêts qui peuvent en découler peuvent très vite prendre de lourdes proportions, surtout si le phénomène touche de nombreuses structures.
Lire la suite

Mentions légales du site web : que doit-on y mettre?



Aborder le web est souvent un passage obligé pour les entreprises qui souhaitent toucher un large public. Le web permet la rencontre du professionnel et du particulier et comme tel, il est soumis à une réglementation spéciale qu’il faut respecter avant de publier son site. Plusieurs textes fondent ces obligations et une fois encore on ne peut que regretter un certain manque de sécurité juridique pour les entrepreneurs puisque la législation a tendance à ne pas être particulièrement stable en la matière, surtout au profit du sacro-saint droit des consommateurs. Trop de protection tue la protection et au passage pas mal d’entreprises aussi... n'est-ce pas Astérix?...

Lire la suite

Retour sur le Digiworld Summit 2014




J'ai eu le privilège d'assister aux deux journées du DIGIWORLD SUMMIT 2014 organisé par l'IDATE. La 36ème édition... rien que ça! Cette année le titre de l'évènement était Mobility Reloaded. Que dire d'un tel rassemblement sinon qu'il devrait être remboursé par la sécurité sociale tant il fait du bien au moral! Certes, c'est le passionné de nouvelles technologies qui s'exprime, mais au delà même de constat, qu'il est doux de se plonger dans une bulle d'optimisme, de confiance et de force de conviction. 
 

Lire la suite

Drone : 10 règles à connaître pour éviter les ennuis…

Le drone a déplacé les frontières du possible dans nombres de domaines économiques. Les possibilités sont infinies : en matière de sécurité civile, de BTP, de surveillance policière, de logistique, de développement militaire, d’agriculture etc… Pour autant toute nouveauté technologique s’accompagne fatalement de la législation idoine, même si celle-ci a un train de retard sur la technologie. Alors que vous vous apprêtez à acheter un drone à votre ado pour Noël comment s’assurer que son usage ne le conduira pas en garde à vue ? Voici 10 règles à respecter… ou presque.

Lire la suite

Réforme du droit des contrats par ordonnance : catastrophes en perspective...




Rien de ce qui a été voté avant le 30 octobre 2014 n'aura autant de conséquences sur la vie économique de notre pays que ce qui vient d'être fait et qui est pourtant totalement passé inaperçu aux yeux du plus grand nombre. La Garde des Sceaux a obtenu de l'Assemblée Nationale la possibilité de réformer le droits des contrats - que l'on appelle aussi "droit des obligations" - par ordonnances, c'est à dire, via un mode normatif allégé et donc plus rapide. L'inculture juridique de la Chancellerie se lit à travers les termes du communiqué que l'on peut découvrir sur son site web puisqu'elle énonce que le Garde des Sceaux s'est donc vu reconnaître  "La possibilité de réformer par ordonnance le code civil en droit des contrats, dont les dispositions étaient "inchangées depuis plus de deux siècles" comme l'a rappelé la ministre." Or les meilleures lois de la République sont justement celles que nous ont légués Bigot de Préameneu, Tronchet, Maleville et Portalis, les quatre rédacteurs du Code Civil. Depuis plus de 200 ans - le Code civil date de 1804 - la France a pu croître commercialement notamment grâce à la sécurité juridique procurée par la stabilité de son droit des obligations, sa parfaite lisibilité et sa flexibilité assurée par une jurisprudence abondante et adaptée. Le législateur contemporain ne sait plus écrire la loi correctement. On ne peut donc que trembler pour le droit des contrats. Les conséquences pourraient être en effet funestes car le contrat est au centre de la vie économique. Reste maintenant à voir ce que lesdites ordonnances vont nous réserver en la matière mais rien dans "l'oeuvre" de la Chancellerie n'est susceptible jusqu'ici de rassurer les tenanciers de la "sacralisation" du droit des obligations tel qu'il existe avec bonheur depuis 210 ans... Au secours Napoléon, ils sont devenus fous!
Lire la suite