Gamer : comment et pourquoi protéger vos droits?

Gamer : comment et pourquoi protéger vos droits?



E-sport et gaming se développe de plus en plus. Mais un phénomène important est en train de voir le jour : celui de la professionnalisation des gamers. On parle de aujourd’hui de véritables occupations professionnelles qui rapportent de l’argent et leur permettent de vivre, parfois confortablement, de leurs revenus. Les marques l’ont bien compris et proposent de plus en plus de les sponsoriser via des contrats qu’il convient de bien lire et de négocier !
 
E-sport et gamers : les nouveaux sportifs de haut niveau?

Pour comprendre le phénomène on peut facilement établir une comparaison avec les sportifs de l’extrême : free-ride, sauts en wingsuit, escalade à mains nues, skysurf, kayak en cascade, basejump…. donnent lieu à des prises de vue grâce à des actions-cam célèbres de type Go-Pro permettant de vendre des marques de tous ordres. Tous les risques sont pris par ces sportifs célèbres qui peuvent se satisfaire trop souvent de contrat déséquilibrés qui font la part belle aux marques. Très souvent, le simple fait de pouvoir voyager dans le monde entier gratuitement suffit au bonheur de ces casse-cous qui oublient de faire défendre leurs droits par des avocats aguerris, susceptibles de pointer les problèmes et les déséquilibres de ce qu’ils signent.
 


Gestion des droits à l’image, gestion du sponsoring, gestion des droits de propriété intellectuelle

Même combat pour les nouveaux sportifs du numériques ! Gestion des droits à l’image, gestion du sponsoring, gestion des droits de propriété intellectuelle, nombreux sont les domaines dans lesquels ils sont appelés à gérer des contrats qui répondent à un besoin d’expertise nécessitant une assistance juridique professionnelle.
 
L’avocat est évidemment en pointe pour ce type de mission puisque le règlement intérieur national de notre profession nous autorise à représenter les intérêts des sportifs professionnels et ce faisant, les protège face notamment à la gourmandise des marges trop importantes que des non-avocats seraient susceptibles de réclamer. Le Barreau de Paris apporte un éclairage utile sur ce « métier » spécifique.
 
Il est donc fort probable que l’activité de représentation des Gamers se développe beaucoup chez les avocats sensibles à ces domaines d’activité très spécifiques dans les années qui viennent.
 
En tout cas, chez Getavocat, on les attend avec impatience…
-->