Le startvocat est là...



ON A PAS UNE TUNE!!!

Arrêtez de crier, les avocats commencent à vous entendre... Vous pourrez bientôt lever les barrages sur les routes de l'accompagnement juridique, décrocher les manequins en robe noire que vous faisiez griller sur un brasier alimenté par des pneus de tracteur piqués à vos potes agriculteurs et cesser de déverser des dollars de Monopoly devant les cabinets prestigieux, le Startvocat est né...

Le business angel risque de l'argent, l'avocat, lui, doit risquer du temps... qui pour lui est de l'argent. Cette évidence, je la répète à qui veut bien l'entendre depuis des années hurlant même les soirs de pleine Lune sur les marches des Palais de Justice jusqu'à ce que des hommes en blouse blanche ne me capturent et m'emmènent, camisole bien ajustée, en cure de repos... Si un cabinet ne peut pas suivre toute sa clientèle selon un fonctionnement de "perte financière" dans l'accompagnement qu'il propose, il doit en revanche consacrer une partie de son activité à cela s'il souhaite vraiment intégrer le grand petit monde de la Start-Up. Ce raisonnement, les très gros cabinets d'avocats commencent  à l'intégrer, ce qui est une révolution.

La tendance naturelle des cabinets d’avocats est plutôt à la préservation des habitudes et au conformisme. Mais la nouvelle économie Ubérise également le rapport de l’entreprise au droit et les avocats n’échappent donc pas à ce phénomène. 

Certaines petites structure essayent de proposer des solutions originales depuis un moment déjà, comme GetAvocat (séquence autopromotion...) dont l’idée remonte déjà au 10 juillet 2013, mais ce qui est intéressant depuis quelques temps c’est que les (très) gros cabinets s’engouffrent eux aussi dans la brèche, ayant bien compris l’intérêt d’investir du temps sur des entreprises en devenir.

Parmi les très belles initiatives on citera le Cabinet Auguste & Debouzy et son offre Start-You UP ou encore de manière beaucoup plus récente, le Cabinet FIDAL qui lance une toute nouvelle offre associée à un trophée We Start by Fidal. Il faut sans doute être avocat pour savoir à quelle point ces offres sont décalées dans notre univers professionnel et à quel point, quand on est attaché à voir les choses bouger, il est plaisant de voir des grands groupes d’avocats innover.
 
Le Barreau de Paris lui aussi a compris l’importance d’être en mouvement et de se positionner sur ces marchés avec son incubateur de start-up juridiques et son prix de l'innovation incitant tout le monde, en ce compris les avocats, à innover. Toutes ces initiatives restent cependant pour l’heure encore isolées mais ces confrères sont assurément des précurseurs à l’instar du cabinet 11.100.34 qui il y a 6 ans déjà (une éternité dans la nouvelle économie !) avait lancé sa « Start-Up Box ».

Allez savoir, encore quelques année d’efforts et peut-être quitterons nous définitivement ce poussiéreux 19ème sièce qui nous colle tant à la robe. La prudence s'impose quand même car au delà de l'affichage, il faudra juger dans le temps pour voir si la réalité de l'accompagnement proposé est à la hauteur de ce qui est promis. Mais rien n'interdit d'être optimiste pour l'avenir.

Allez les confrères, on continue comme ça! Prochaine étape : interdiction du costard/cravate au cabinet et jean/baskets pour tout le monde!
-->