Ces 5 questions qu'on pose toujours aux avocats... et les réponses qu'on a parfois en tête....

Ces 5 questions qu'on pose toujours aux avocats... et les réponses qu'on a parfois en tête....



Dîners en ville, pot de fin de journée avec d'autres gens, rencontres professionnelles, repas de famille, les occasions au cours desquelles on nous pose LES questions qu'on pose systématiquement à tout avocat ne manquent pas. Et que vous pratiquiez le droit fiscal, le droit administratif, le droit des sociétés ou que sais-je encore, c'est invariablement tout le temps les mêmes questions qui reviennent, lesquelles tournent régulièrement autour du droit pénal. 9 fois sur 10 il s'agit d'échanges tout à fait normaux et on a plaisir à renseigner sur notre métier. Et puis, il y a les "agresseurs" qui teintent souvent leur question d'une pointe d'ironie agressive... On prend alors sur soi. Revue de détail saupoudrée d'un peu de dérision des réponses qu'on aimerait parfois leur faire...

 
  • Ca te plaît de défendre les violeurs d’enfant ?  
Je rédige des contrats et des statuts de sociétés. Je fais pas de droit pénal. Connard...
 
  • Tu le défends quand même si tu sais qu’il ment ton client ? 
Non, je le dénonce au juge bien sûr, je lui mets une grosse baffe dans sa gueule et un coup de latte dans le tibia avant de quitter la salle d’audience, sûr !
 
  • T’es spécialiste en quoi ? 
En ce que tu veux du moment que tu me files ton dossier et que je peux te facturer, y’a les charges à payer…
 
  • La plaidoirie c’est quand même du théâtre hein ? 
Oui bien sûr, la seule différence c’est qu’à la fin on met une partie du public en taule pour quelques mois si la représentation n’a pas été de qualité…
 
  • Quand même, les avocats sont farcis de blé non ?
Jusqu’au 15 du mois, oui. Après y’a l’URSSAF à payer…
-->